Avec quel budget peut-on investir dans les LEGO ?

10€ ? 100€ ? 1000€ ? 10.000€ ? Toute personne qui s’intéresse à l’investissement dans les LEGO s’est déjà posé cette question : quelle somme dois-je allouer à ma stratégie ?

On peut en effet imaginer qu’en dessous d’une certaine somme, l’investissement ne vaudra pas le coup. Au contraire! De tous les leviers qui existent, investir dans les LEGO est sûrement un des seuls qui ne possède pas de barrière financière à l’entrée.

Le budget minimum des autres investissements​

Si vous êtes déjà passé par la case “Bien débuter”, vous vous demandez sûrement avec quel budget vous pouvez commencer à investir dans les Lego. C’est une question assez fréquente, surtout pour celles et ceux qui n’ont pas encore investi dans leur premier set.

Pour beaucoup d’autres types d’investissement, une barrière existe et restreint donc la possibilité de démarrer.

Le budget pour investir dans l'immobilier

Le budget à prévoir pour un investissement dans l’immobilier varie bien sûr en fonction du type de bien et de son emplacement.

Le prix d’acquisition du bien immobilier dans lequel vous souhaitez investir n’est toutefois pas le seul élément à prendre en compte car il vous faudra également compter les frais de notaire, ceux liés au financement mais également tous les frais liés à la gestion du bien immobilier (travaux de rénovation / d’entretien, taxe foncière, assurances, etc).

En imaginant que vous n’ayez pas de frais d’agence et aucun recours à un financement bancaire, les plus petites surfaces d’investissement sont les places de parking et garages dont les budgets peuvent démarrer entre 3500€ et 5000€. C’est donc le budget minimum pour investir dans cette catégorie.

Bien que vous puissiez utiliser l’effet de levier d’un emprunt bancaire, la barrière existe toutefois, ce qui n’est pas le cas des LEGO comme nous allons le voir plus loin.

Le budget pour investir dans les montres

Puisque les LEGO peuvent s’apparenter à des objets de collection, regardons le budget d’entrée du côté des montres.

Si vous ou votre père avez investi dans les années 1980 dans la montre Daytona de Rolex, vous avez fait une très bonne affaire. Cette montre valait environ 1 500 € à l’époque et peut se revendre aujourd’hui autour de 100 000 €. C’est le genre d’anecdotes qui a poussé de nombreuses personnes à venir investir dans les montres. La côte de l’horlogerie n’a pas cessé de monter en 150 ans et vous pouvez trouver des modèles intéressants entre 3000 € et 5000 € chez des marques comme Breitling, Breguet,  Longines, Tag Heuer.

Avec un prix d’entrée assez conséquent, la montre (de luxe) nécessitera beaucoup de précaution dans le stockage et une durée de conservation en l’état assez longue pour espérer une plus-value importante.

Vous pouvez investir dans les LEGO avec un budget de 10€

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit mot sur l’investissement en bourse et notamment dans les ETF.

Imaginons que vous placiez vos 10€ en bourse avec un rendement annuel de 8%. A la fin de la première année, votre investissement s’élèvera à 10,80€ puis 11,6€ la seconde année, 12,6€ la troisième, etc… Bon, pas terrible comme croissance mais au moins, vous n’avez pas à vous casser la tête (encore faut-il bien choisir l’ETF dans votre portefeuille boursier…).

Les intérêts s’ajoutent à votre capital chaque année (tant que vous n’y touchez pas), et fait grossir votre enveloppe financière : cette mécanique qui s’appelle l’effet snowball (effet boule de neige) est très importante dans le monde de l’investissement.

Prenons maintenant nos 10€ et allons jeter un coup d’œil à ce que nous propose LEGO… Vous allez voir que cet investissement de départ peut être doublé assez rapidement en y mettant un peu de stratégie.

L’avantage de la variété des gammes chez LEGO , c’est que le budget pour un set démarre aux environs de 10€ justement.

Dans quel Lego investir avec un budget de 10€ ?

Le premier set dans lequel j’ai investi ne valait pas ce prix mais pourtant.. Il suffit en effet d’aller faire un tour dans les rayons de votre supermarché ou d’un magasin de jouets pour vous apercevoir que la gamme LEGO démarre bien en dessous de 10€.

Il s’agit bien sûr de petites boîtes mais si vous pensez qu’aucun set de cette taille ne peut être rentable comme investissement… détrompez vous !

Voici un exemple de set LEGO qui a multiplié son prix initial par 9 depuis sa retraite :

Lego BrickHeadz 41585 DC Comics Batman.
Date de sortie : mars 2017.

Je vais quand même illustrer l’article avec un set actuellement disponible sur le site de LEGO. Ce set fait d’ailleurs partie de ma liste d’investissement de 2021.

Il s’agit d’un autre set de la gamme BrickHeadz, le numéro 40422 – Frankenstein dont le prix est bien dans le budget prévu : 9,99€.

Que puis-je espérer en investissant 10€ dans ce LEGO en particulier ?

A minima, doubler votre mise.

Comment puis-je en être sûr ? Très facile, je viens juste de vendre un stock de set de la même gamme et basé sur la même thématique (Halloween).

C’est un set que j’avais pu acquérir en solde sur le shop LEGO au prix unitaire de 7.99€. J’avais commandé la quantité maximale possible, soit 5 sets le 24/12/2020 (et oui je commande des LEGO même la veille de noël !).

J’ai vendu ce même set sur Amazon en octobre 2021 à un prix unitaire de … 20.49€. Soit plus de 2.5 fois la mise initiale.

Plutôt pas mal non ? Imaginez maintenant que vous investissiez 10€ chaque mois et que vous ré-investissez toujours votre mise  pour déclencher le fameux effet snowball …

Lego BrickHeadz 40272 La sorcière d’halloween
Date de sortie : septembre 2018.

Je pourrais détailler beaucoup d’autres sets avec des budgets allant de 15 à 20 ou 30€ mais vous avez compris le principe : avec une dizaine d’euros à votre disposition chaque mois, vous pouvez démarrer votre investissement dans les petites briques danoises.

Attention au budget annexe en investissant dans les Lego​

Si les sets à 10 ou 15€ peuvent tripler, quadrupler (ou plus… si si c’est possible…) leur prix de vente, est-ce la même chose pour des plus gros sets Lego ?

Et bien vous pourrez trouver la même performance, mais le nombre de « winners » va être plus restreint que des petits sets. En clair, s’il n’est pas rare de doubler son investissement lorsqu’on se lance dans les Lego, avoir un ROI plus élevé sera plus rare avec les sets de 100, 200 ou 300€.

Bon, on peut déjà se féliciter de doubler son investissement car, franchement, quel compte bancaire ou placement en bourse vous propose une telle performance ? Bien sûr, on obtient ce « x2 » en achetant les sets à des prix avantageux et en les revendant sur la meilleure plateforme. Ça ne se fait pas en restant assis à rien faire, et il y a quelques règles à respecter quand on se lance.

Dans tous les cas, l’investissement dans les Lego nécessite plusieurs phases qui ont toutes des frais annexes auxquels on ne pense pas tout de suite (surtout quand on se lance).

La première phase est celle de la recherche et de l’achat. Si, en quelques clics sur des sites spécialisés, vous trouverez aisément de bonnes affaires sur des sets « courants », (souvent entre 20 et 30% de réduction),  certains thèmes sont difficiles à dénicher à un prix inférieur au prix Lego. Si vous savez quoi chercher, quelques promenades dans les rayons lors des périodes idéales (déstockage, Black Friday, soldes…) vous permettront peut-être de trouver des perles rares pour faire grossir votre inventaire. Mais ces déplacements ont un coût (temps, essence, énergie) qu’il ne faut pas négliger et revenir bredouille est donc synonyme d’une perte sèche en termes d’investissement.

La deuxième phase est celle du stockage. Un set abimé (percé, écrasé ou pire… ouvert) est difficilement vendable ou du moins pas au même prix. Il faut donc conserver son inventaire dans un endroit au sec, à l’abri de la lumière et à température stable. Oubliez le grenier chez mamie ou l’étagère poussiéreuse du garage au-dessus de l’établi. Un bon stockage nécessite donc un petit investissement et une petite surface chez vous pour commencer (nous parlerons des autres possibilités plus tard mais sachez déjà qu’elles existent).

Une fois les sets retirés du catalogue Lego, vient le moment de les vendre et de les envoyer. Les frais des plateformes (ou marketplaces) correspondent souvent à un pourcentage du prix de vente. On peut donc intégrer ses frais et considérer qu’ils ne font pas partie de l’investissement. Par contre, l’envoi va nécessiter un peu de matériel : carton, papier de calage et de protection, scotch, impression du bordereau d’envoi… Acheter des cartons à l’unité n’est pas très économique et il faudra anticiper (voire définir une stratégie dans les tailles des sets à investir) pour espérer réduire ces frais annexes.

Maîtrisez votre budget et démarrez avec des petits sets

Si vous avez été attentif à la première partie de l’article, vous avez dû vous dire : “quitte à investir 10€, autant y mettre 100€ ou 200€ tout de suite”.

Même si votre portefeuille vous permet aujourd’hui de vous lancer avec un budget conséquent, je vous conseille vivement de vous retenir et de prendre votre temps. Comme tous les véhicules d’investissement, les LEGO réclament une phase d’apprentissage et quelques essais avant de 1) comprendre, 2) performer, 3) automatiser.

Et croyez-moi, je suis le premier à lister le nombre d’erreurs (débiles) de ma première année d’investisseur Lego.

Rassurez-vous, ce blog est justement là pour vous conseiller sur les étapes à suivre et vous aider à définir votre propre stratégie pour investir dans les LEGO.

N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter dans laquelle je vous partage chaque semaine des news LEGO, des offres à ne pas rater et les sets dans lesquels j’investis massivement.

Suivre BrickInvest :

Le guide pour vous aider à démarrer :